dessin au doigt et à l'eau de pluie

Dessin au doigt et à l'eau de pluie sur table

Deux dessins in situ réalisés sur des tables après la pluie, nuages se retirant, en 2003, quelques temps après avoir lu Eloge de la fadeur de François Jullien, sur le conseil d’un professeur, Jacques Cohen.
Citations de François Jullien :
Celui qui connaît la proximité de ce qui apparaît à distance, celui qui se rend compte d’où vient le vent (comme influence au travers des existences), celui enfin qui est conscient du devenir manifeste de ce qu’il y a de plus subtil (…).
…et il s’agit moins de peser énergiquement sur la situation que d’exploiter celle-ci en s’y conformant : l’idéal n’est pas celui d’un investissement héroïque, où tout concourt à un même but, mais celui d’une disponibilité individuelle qui soit coextensive aux fluctuations du monde et permette de les épouser sans encombre.

Quelques dessins réalisés la même année.

vapeur_dessinthenuage_proche2003p

Même période, quatre esquisses inspirées d’un autre thème de la pensée traditionnelle chinoise, le « flux » (clic pour agrandir) :

Le dernier dessin a servi d’affiche pour l’exposition du groupe en cours.

Photos et dessins : Frédéric de Manassein, 2003